Etoudi 2018: le RDPC divisé dans le Ndé, Niat Njifenji dans le viseur voici les détails

Le meeting de remerciement et de soutien au président sortant candidat paul biya s’est soldé par un appel au dialogue entre les différents protagonistes dans le département du ndé, région de l’ouest cameroun. Le ton a été donné par la sénatrice dsamou micheline et le ministre jean claude mbwentchou ce samedi 01er septembre à la place des fêtes de bangangté. L’élection du 07 octobre n’aura pas fini de livrer ses surprises. Pour arriver à la victoire, aucune carte n’est et ne sera négligée. Depuis quelques années maintenant, le roi Bangangté, sa majesté NJI MOLUH Sangou POKAM, soutenu par le maire de Bangangté Célestine KEITCHA COURTES, se regardent en chiens de faillance. L’on se souvient que le 02 juin dernier à l’occasion d’un meeting pour la célébration de la nomination et la réélection de Marcel NIAT NJIFENJI comme président du Sénat, le roi des Bangangté, sa majesté NJI MOLUH Sangou POKAM brilla par son absence tout comme la maire de la ville chef-lieu du département du NDE.

Des absences qui pour le public lambda furent flagrantes mais juste une remise au goût du jour de ce que savait déjà tout observateur averti et proche des différentes parties. Sur le programme officiel de la cérémonie, le premier fait marquant était la présentation du discours d’accueil par un maire autre contrairement à l’accoutumée où l’on voit le maire de la ville d’accueil se livrer au dit exercice. FAIRE LA PAIX POUR SAUVER LE RDPC DANS LE DÉPARTEMENT DU NDÉ Le malaise n’aura pas été sans conséquence pour le parti du flambeau ardent. Les différents protagonistes étant des militants de première heure, les factions se sont créées dans le département et même au-delà dans la région. On a également en mémoire le meeting régional boycotté en l’honneur du président du sénat à la maison du parti de Bafoussam au lendemain de sa réélection. Le clanisme aura ainsi poussé selon certaines sources au financement de l’opposition interne et même externe des candidats au détriment du RDPC qui finalement a quelque peu laissé un goût amer du parti chez ceux qui ont perdu un peu de l’estime pour les mis en cause et par ricochet pour le parti de Paul BIYA.

La panthère du NDE ayant pris un coup parce que selon de nombreux observateurs, il fallait solder la tête de la dame de fer Célestine KETCHA COURTÈS qui n’a cessé de lutter contre vents et marrées depuis lors pour s’imposer et se maintenir au sommet avec le soutien de son roi. LA POSTURE DE CÉLESTINE KETCHA COURTÈS AU MEETING Ce samedi 01er septembre 2018 se tient un meeting à la place des fêtes de Bangangté dans le but de remercier le chef de l’Etat pour l’élection de la sénatrice DSAMOU Micheline et le soutien au président sortant et candidat Paul BIYA. La maire de Banganté Célestine KETCHA COURTÈS visiblement très proche du sénateur NGOUCHINGHE Sylvestre est plongée dans une conversation de près d’une heure d’horloge avec lui avant la cérémonie avec des rires complices et des commentaires circonstanciels incessants pendant le déroulement de la cérémonie. Avant son discours de circonstance, la maire de Bangangté avec une particularité qui lui est propre, met l’ambiance avec une revue des militantes qui émettent des cris, des youyous et l’acclament. Par la suite, elle rejoint l’extrade et dans son discours non seulement elle évite de prononcer le nom Marcel NYAT NJIFENJI : « Après avoir organisé le 02 juin dernier, en l’honneur de son excellence Paul BIYA notre champion, suite à la reconduction de notre patriarche du NDE et sa reconduction à la tête du sénat…ce premier septembre, nous voici en fête en son honneur pour notre sœur docteur DSAMOU mafeu DSAMOU Micheline comme sénatrice, le président national du RDPC connu pour avoir toujours associé les filles et fils de l’Ouest et singulièrement du NDE à la gestion de ce pays. En démocratisant notre parti, en mettant au commande un secrétaire général digne, noble et juste, fils de l’Ouest, son excellence Jean NKUETE, son excellence Paul BIYA a permis que le temps de Mafeu DSAMOU soit » ! Elle poursuit en chantonnant avec l’appuie de ses camarades militantes et prend le temps à témoin pour s’adresser sans trop se cacher à l’adversité en ces termes : « Je Parle, Ne parle pas! Je parle, Ne parle pas ! Je veux parler, Ne parle pas ! Il y’a des étrangers, Ne parle pas ! Je veux parler ! »

L’APPEL AU DIALOGUE LANCÉ CE 01er SEPTEMBRE DANS LE NDÉ ? L’ambiance est froide à la tribune et en face on peut clairement l’observer de par la disposition des personnalités. Les fans de madame COURTÈS lancent les cris d’acclamations ironiques à chaque fois qu’elle se lève pendant l’intermède et surtout lorsque madame DSAMOU la cite dans son discours. C’est alors que la sénatrice à honneur implore la clémence de l’assistance pour passer un message en langue vernaculaire. Tel un pavé dans la marre, son message laisse passer un froid glacial sur le public. En effet, l’honorable DSAMOU Micheline exhorte le président du sénat, le roi des Bangangté soutenu par madame le maire de Bangangté à mettre un terme à leurs différends et à s’unir pour porter à la victoire le candidat Paul BIYA : « Les femmes du NDÉ sont engagées à gérer le problème qui oppose le sénateur NIAT à son roi et madame le maire. La balle est dans votre camp et vous devez savoir que la volonté du peuple est que cela change ».

Suite à ce message, se dessine un sourire narquois au coin de la bouche du maire Célestine KETCHA COURTÈS mais difficile de cerner l’expression du visage du sénateur Marcel NIAT NJIFENJI, pareil pour sa majesté NJI MOLUH SEIDOU POKAM, point de chuchotement dans la tribune principale mais des commentaires à n’en point finir dans les stands avec quelques exclamations : « voila ! bien dit ! Enfin !… ». Le deuxième temps fort sera le discours du président du comité d’organisation dudit meeting. le ministre Jean Claude MBWENTCHOU dès l’entame de son propos dans la même lancée renchérit toujours en langue vernaculaire : « Nous devons soutenir le président Paul BIYA en étant unis car, une famille désordonnée, sans entente, ne prospère pas ». LES PROTAGONISTES POURRONT-ILS BRAVER L’ÉPREUVE DU VIVRE ENSEMBLE ET RÉPONDRE FAVORABLEMENT À CES APPELS? JUST WAIT AND SEE ! Flore KAMGA KENGNE

Source: camerpressagency.com

Laisser un commentaire / Leave a comment

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here