Il est sans doute l’un des analystes politiques les plus convoités du moment par les médias au Cameroun. Partisan du MRC, Wilfried Ekanga –puisque c’est de lui qu’il s’agit- a publié une tribune hier mercredi dans laquelle il explique son rapprochement avec Cabral Libii le candidat du parti UNIVERS à la dernière élection présidentielle.

Ci-dessous l’intégralité de la publication de Wilfried Ekanga:

Au Cameroun, les deux nouvelles forces politiques (MRC et UNIVERS) sont comme deux jumeaux à la ressemblance inouïe, qui partagent au-delà des mêmes qualités, aussi les mêmes défauts.

D’une part parce qu’elles possèdent en leur sein, de grandes intelligences qui, au cours de cette campagne, ont fait manger la poussière au parti le plus médiocre d’Afrique Centrale ( le RDPC ) en étalant son insipidité, qu’ils ont redonné à la jeunesse, la culture de l’importance, en un mot, le « goût » du débat politique, et qu’ils ont fait naître une lueur d’espoir en l’avenir, après 36 ans de délestage cérébral sous Paul Biya.

D’autre part (les défauts), parce qu’elles ont en leur sein, des brebis galeuses, des gens qui, sans être les plus sages, sont malheureusement les plus bruyants. On ne sait pas s’ils ont un réel mandat comme représentants des partis au nom desquels ils prétendent parler. Car le plus souvent, ni nos deux candidats, ni les membres de la cellule principale de nos deux partis ne connaissent même leur existence.

C’est comme une salle de classe avec le fauteur de trouble du dernier banc qui crie plus que tout le monde pour perturber le cours , alors que le professeur même ignore s’il est inscrit à l’établissement.

Facebook a ainsi donné la parole à de nombreuses ampoules noires qui, parce que le non-sens est la chose au Cameroun la mieux partagée, ont confondu l’arène politique avec une tribune de règlement de comptes personnels, d’étalage d’aigreur et de vide, ainsi que d’apologie à la haine tribale.
Le MRC et UNIVERS doivent impérativement se désolidariser de ces personnes, voire les retirer de leurs rangs s’ils en sont membres. Car de tels individus desservent ces partis et leur nuisent plus qu’ils ne les servent. Quand à moi, je ne m’identifie pas du tout, de près ou de loin, à ce type de comportement.
L’agitation est l’idole des fous. C’est une loi naturelle.

Malheureusement, il s’avère que la folie est une maladie extrêmement contagieuse, où le délire d’un seul peut conduire à un délire collectif. Alors dans leur sillage, ces gens entraînent de plus en plus de personnes à oublier ce qui a fait la beauté de cette campagne et mobilisé tant de foules, à savoir : la confrontation des projets, le charisme des candidats et la focalisation sur un objectif précis, qui était la chute (républicaine) du régime actuel. Notre seul et véritable adversaire.

Et donc, à la place, on a affaire à des insultes à foison, à des discussions hors-sujet qui n’ont plus rien à voir avec ce qu’on entend par « chose politique » dans le Cameroun de 2019. C’est comme si on avait soudain dit à chacun : « Démontrez que vous pouvez aller le plus plus loin possible dans l’absurde ».

Et quand il se produit des événements comme ceux-ci ( une rencontre surprise entre deux têtes d’affiche de partis différents pendant que des « membres » de ces même partis se vilipendent sur la toile ), on assiste à une sorte incompréhension .

Je suis désolé de vous le dire, mais la politique n’a jamais été compliquée. La politique n’est rien d’autre qu’un jeu sérieux. Ce sont les gens qui décident de la compliquer ou plutôt de se compliquer la vie, en se créant des problèmes là où ils n’en n’ont aucun.

J’ai rencontré Cabral Libii

Quand vous êtes politiquement médiocres, vous trouvez scandaleux que des personnes ayant des divergences politiques se rencontrent.

Votre surprise repose en fait sur une raison unique : la croyance que la politique est une querelle de coépouses aigries, où l’on doit se détester parce que de bords politiques différents. Si vous avez un tant soit peu suivi la campagne dans son contenu, la forte similitude des programmes respectifs doit forcément vous avoir frappé. C’est donc plutôt le fait que ces deux partis n’aient pas réussi à se réunir qui est une surprise. Pas l’inverse.

Si vous êtes membres du MRC ( ou que vous prétendez l’être ), et que vous trouvez ma posture d’après campagne supposément différente, j’aimerais vous rassurer sur trois points précis :

1- Je ne me détacherai pas du MRC de sitôt. J’en reste un soutien affirmé, comme je l’ai été tout au long de la présidentielle

Si j’avais voulu quitter le MRC, ou si j’avais des griefs contre lui, vous n’auriez même pas besoin de spéculer dessus. Je vous l’aurais fait savoir de la manière la plus claire possible comme j’en ai l’habitude, en écrivant : « Je retire mon soutien à Maurice Kamto ».

Alors que votre cœur ne se trouble point. D’autant plus que vous oubliez que je n’ai la carte de membre d’aucune de ces formations

2 – On peut toujours quitter un parti sans forcément en épouser un autre. Qui vous dit donc que si j’avais quitté le MRC, ç’aurait été pour UNIVERS? Si je me retire pour redevenir le simple chroniqueur politique que je n’ai jamais cessé d’être, ce serait toujours de la trahison ?

Vous voyez que réfléchir est un réel exercice. Ce n’est pas le «Ndochi-babouches». Et même au Ndochi, on utilise son cerveau
3- Autant j’ai décidé seul d’apporter ma force au MRC pour la campagne et de voter pour Maurice Kamto par conviction, autant tout ce que je décide de faire aujourd’hui est le fruit de mes convictions, et je le décide en conformité avec moi-même.

Il ne sert donc à rien de vous agiter sur Facebook et d’écrire des trivialités à mon sujet du genre : « Wilfried Ekanga déçu par le MRC et jeté à la poubelle par ses anciens amis », ou encore « Ekanga, un traître? ». Je suis insensible à l’intimidation en ligne. D’ailleurs avant de jouer à ce type de jeu dangereux, assure-toi bien que tu serais en mesure de tenir le coup si je décidais de m’occuper de toi.

En bref

Dans quelques jours, je rencontrerai de nouveau Cabral. On a prévu d’aller manger du couscous – gombo à mains nues dans un tournedos d’un bon sous-quartier de Yaoundé, avant que je ne regagne l’Allemagne la semaine prochaine. Le but est de sérieusement vous compliquer la tâche dans la guerre idiote que vous, prétendus militants du MRC et UNIVERS êtes entrain de vous livrer par réseaux sociaux interposés, et tout ça rien que parce que le caractère anonyme de Facebook et Twitter permet aux lâches et aux timides d’exprimer leur inconsistance.

Car il faut à tout prix faire triompher la raison. Par tous les moyens.
La politique n’est pas un duel d’escrime avec des épées aiguisées. C’est une duel d’idées avec des arguments aigus. L’opinion publique camerounaise se réjouit énormément de ces rapprochements, et c’est un paradoxe énorme de voir que c’est parmi les « adeptes » des deux formations concernées qu’on trouve de la critique. C’est aussi ça la sorcellerie.

Car à la fin, on se demande si le but de tout le monde est vraiment d’obtenir l’adhésion du peuple. Ce peuple qu’on a pourtant sollicité il y a deux semaines et qu’on sollicitera encore l’année prochaine. C’est à lui qu’il faut faire plaisir, pas à l’orgueil de quelques-uns qui a cause de leur ignorance complète du jeu politique, s’estiment plus utiles qu’ils ne le sont en réalité.

Car au Cameroun, le peuple a déjà repris le pouvoir. Mais il ne s’en est simplement pas encore rendu compte.

Ces derniers temps, l’image du MRC a été sérieusement écornée par des accusations d’ « éthno-fascisme », de repli identitaire, de mépris etc … Le devoir que je me suis donné est d’apporter par ce type d’action de la main tendue, les preuves que le parti auquel je me suis consacré sait s’ouvrir aux autres et est le contraire de ce qu’on dit de lui. Le bon sens voudrait qu’on m’en remercie plutôt qu’autre chose.
Je mets au défi quiconque estime que je me trompe, de nous présenter une méthode meilleure que celle-ci, et de démontrer qu’elle recueillera plus de soutien populaire. Les jeux sont lancés.

source: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/NewsArchive/Rapprochement-avec-Cabral-Libii-Wilfried-Ekanga-d-balle-tout-449801

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here