Suite à la brillante réélection du candidat du RDPC à la tête de la Magistrature suprême, la réaction du ministre des Transports ne s’est pas fait attendre. Tirant les premières leçons du scrutin présidentiel, il salue la belle leçon de maturité démocratique et invite le peuple à accompagner le président élu dans la réalisation des défis du prochain septennat.

Le Cameroun et le monde entier ont suivi, du 22 septembre au 06 Octobre dernier, la campagne électorale menée par les huit challengers du Président National du RDPC, le Candidat Paul Biya. Dans un élan de liberté et avec toute la détermination qui les caractérisent, les Camerounais ont jaugé chaque candidat à sa juste valeur. Au fil du déroulé de la campagne, chacun des candidats y est allé de sa verve et de ses arguments pour convaincre et rallier les électeurs. Lesquels ont justement pu se forger une idée sur les programmes politiques des uns et des autres. Il s’est ainsi agi d’une pleine expression des libertés, qui sont une pleine manifestation de la démocratie.

Quant aux élections proprement dites, elles se sont déroulées sur toute l’étendue du territoire sans heurts. Ce qui traduit de l’efficacité de l’organe faitière de l’organisation des élections qui est ELECAM.

L’après élection a laissé place à un contentieux qui devait être régulé par le Conseil Constitutionnel qui avait un rôle majeur de dire le droit. Et ce droit, nous le croyons, a été dit dans sa plénitude. En somme, nous avons assisté à un véritable déploiement du jeu démocratique, et toutes les parties sont appelées au respect des règles qui régissent ce jeu. C’est vrai qu’on a connu les soubresauts d’un leader qui, au sortir de l’élection, s’est autoproclamé vainqueur du scrutin, appelant ainsi les Camerounais à descendre dans la rue pour, disait-il, revendiquer cette prétendue victoire.

Je voudrais saluer ici le sens des responsabilités des Camerounais qui ne se sont pas laissé aller à cette dérive, en cherchant à défier l’autorité de l’Etat. Je salue cette grandeur d’esprit qui voudrait que l’on respecte les institutions établies et les missions qui leur sont assignées. Nos concitoyens ont choisi la paix, l’uni- té, le respect des institutions et le vivre-ensemble en déboutant de leurs pré- tentions, les adeptes de la haine et du tribalisme.

Aujourd’hui, le Conseil Constitutionnel de notre pays a rendu publics et définitifs les résultats de la consultation électorale du 07 octobre dernier. Notre parti, le RDPC, s’est tiré de la partie avec 71,28%, devant le MRC, le parti Univers et le SDF.

C’est ici le lieu pour moi de féliciter notre champion, S.E le Président Paul Biya pour son nouveau plébiscite à la tête de la Nation. Après le septennat des grandes ambitions et celui des grandes réalisations, celui des grandes opportunités se présente et nous avons l’obligation d’accompagner le Président de la République à l’émergence du Cameroun.

C’est aussi une occasion pour moi de dire merci à tous nos compatriotes qui ont cru en la vision de notre candidat, qui ont cru en son programme politique et à sa profession de foi. Le Président de la République, S.E Paul Biya va relever les chantiers majeurs de ce nouveau septennat. C’est ensemble que nous devons gagner ces défis et c’est ensemble que nous devons tous porter le Cameroun vers son épanouissement. Le moment des grandes tractations est passé, mettons-nous résolument au travail.

source: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/NewsArchive/R-lection-de-Biya-les-f-licitations-aux-allures-de-d-fi-de-Ngall-Bib-h-449800

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here