Dans une interview au journal Mutations, l’ancien enseignant à l’Université catholique d’Afrique centrale, affirme qu’il revient à tout bon pasteur d’avoir le souci de la vérité des urnes.

Si le prêtre Ludovic Lado ne comprend pas la raison pour laquelle Mgr Jean Mbarga archevêque de Yaoundé s’est senti obligé de répondre à Mgr Samuel Kleda, il comprend toutefois la sortie de ce dernier.

«Il faut faire la différence entre Mgr Kleda comme citoyen, comme archevêque de Douala et comme président de la Conférence nationale épiscopale du Cameroun. Mais il me semble pas que Mgr Kleda a prétendu qu’il intervenait au nom de la Conférence épiscopale du Cameroun, parce que généralement quand c’est le cas, il fait un communiqué avec cette précision. Pourquoi son confrère a-t-il senti le besoin de se désolidariser du point de vue de Mgr Kleda ? Dieu seul le sait ! C’est de son droit, en plus. Mais pour ma part, je pense naturellement que Mgr Kleda a bien fait d’interroger les chiffres. Il est dans son rôle. Tout bon pasteur doit avoir le souci de la vérité des urnes et du primat du bien commun, ça doit être un réflexe chez eux», a-t-il déclaré.

Dans cet entretien le prêtre jésuite affirme que l’épiscopat camerounais reste indifférent, soit incapable de dire que les résultats dans les régions anglophones sont invraisemblables, relève tout simplement de la «cécité spirituelle». A la question de savoir si le politique n’essaie pas de diviser l’église catholique, c’est par l’affirmative qu’il répond. Pour lui c’est même ce qui se passe en ce moment. «Il est évident que le régime Biya a ses sympathisants irréductibles au sein de l’épiscopat camerounais. Ce sont des alliances d’intérêt mais qui finissent toujours mal. Quand le politique a fini de vous utiliser, il vous lâche sans préavis», ajoute-t-il.

 

Rappelons que Mgr Kleda et Mgr Mbarga ont fait des sorties opposées par rapport à l’élection présidentielle. Mgr Kleda s’est interrogé sur le score de 81,4% qu’a enregistré Paul Biya dans les régions anglophones. «Je regarde encore la zone anglophone où les résultats du parti au pouvoir sont très élevés. Alors quand il s’agit des élections, au moment où on n’a pas pu battre campagne là-bas, d’où viennent tous ces pourcentages du parti au pouvoir ?», s’est interrogé Mgr Kleda. Mgr Mbarga en se désolidarisant de la sortie de son homologue a écrit «la religion dans une société est politiquement neutre».

souirce: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/NewsArchive/Guerre-entre-Mgr-Kleda-et-Mgr-Mbarga-un-pr-tre-tranche-l-affaire-449729

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here